Recommandation de Patricia Kopatchinskaïa

Le monde de la musique rend ainsi hommage à la grande violoniste Patricia Kopatchinskaja : “enfant sauvage de la musique: pure, folle, libre…précipitez-vous pour l’entendre”

Elle se voit décerner en 2013 le prix pour le meilleurs enregistrement de l’année par le prestigieux Gramophone Classical Music awards et   le titre de musicienne de l’année 2014 lui est décerné par le Royal Philharmonic Society Music Awards.

C’est avec un peu d’embarras que je sollicitai une Patricia visiblement fatiguée après le concert de La Folle Journée 2013 retransmis en direct par arte. C’est cependant une artiste chaleureuse et disponible que je rencontrai alors. Musicienne sensible et magique, j’ai grandement apprécié son approche profonde du son ainsi que son enthousiasme à découvrir chaque timbre des notes du violon que je lui présentai alors.

Je la remercie beaucoup pour son accueil et pour le message qu’elle me fit parvenir quelques mois plus tard:

The instrument of Anaïs Gassin I have tried in Nantes responded to my musical 
wishes in very natural way with a warmth and brightness of its colorful and rich sound.

L’instrument d’Anaïs Gassin que j’ai essayé à Nantes a répondu de façon complètement naturelle à mes désirs musicaux avec la chaleur et le brillant de sa sonorité riche et colorée.

Patricia Kopatchinskaja joue un violon de Giovanni Francesco Pressenda de 1834.

Voici un extrait du concert qu’elle a donné le soir de notre rencontre :

 

Le répertoire de Patricia Kopatchinskaja s‘étend du Baroque au Classique jusqu’aux créations d’oeuvres contemporaines.
Pendant la saison 2011/12 Patricia Kopatchinskaja a joué le concerto de violon de Esa-Pekka Salonen avec le Philharmonia Orchestra London sous la direction du compositeur. Elle est apparue avec le Deutsches Sympohonieorchester Berlin sous Leonard Slatkin, avec l’orchestre Philharmonique de Radio France sous Vladimir Askenazy, ainsi qu’avec le Mahler Chamber Orchestra dans la Philharmonie de Cologne. Son apparition télevisée à la Journée Folle de Nantes  par ARTE a été suivi d’une réinvitation.En mai 2012 elle a présenté un concert caritatif pour des projets environnementaux dans sa Moldavie natale en collaboration avec la Staatskapelle Berlin et Pablo Heras-Casado.

La saison 2012/13 verra Patricia Kopatchinskaja apparaitre avec le Symphonieorchester des Westdeutschen Rundfunks, avec l’Orchestre de la Suisse Romande, avec l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia et avec les Orchestres Symphoniques de l’Islande et de la Radio Finlandaise. Elle sera aussi soliste avec le London Philharmonic Orchestra et Vladimir Jurowsi (à la Royal Festival Hall et dans des autres pays Européens). Elle a été réinvitée par le Mahler Chamber Orchestra et le Deutsches Symphonieorchester Berlin et elle continue sa collaboration régulière avec l’Orchestre des Champs Elysées et la Camerata Salzburg. Il y a des tournées avec l’Amsterdam Sinfonietta et le BBC Scottish Symphony Orchestra. En été 2013 elle va jouer et diriger douze concerts en Australie avec le Australian Chamber Orchestra.

La musique de chambre prend une place importante dans la vie artistique de Patricia Kopatchinskaja, ses partenaires réguliers sont Fazil Say, Sol Gabetta, Markus Hinterhäuser et Polina Leschenko ainsi que des membres de sa propre famille. Patricia Kopatchinskaja a récemment fondé un quatuor à cordes “Quartet-Lab” avec Pekka Kuusisto, Lilli Maijala et Pieter Wispelwey. Les premiers concerts ont eu lieu à Aldeburgh et Dortmund.

Patricia Kopatchinskaja enregistre avec la maison d’artistes NAIVE. Sa lecture très personnelle du concerto de Beethoven avec Philippe Herreweghe et l’orchestre des Champs Elysées a remporté des excellentes critiques. Cette saison a vu l’apparition d’un double CD tout Hongrois avec le deuxième concerto de Bartok, celui de Ligeti et le concerto “Seven” de Peter Eötvös, sous la baguette du compositeur et en collaboration avec le HR-Sinfonieorchester Frankfurt et l’Ensemble Modern. En plus elle vient d’enregistrer des concertos pour un CD portrait de Tiran Mansurian chez ECM.

Patricia Kopatchinskaja a reçu de nombreux prix, dont le plus récent est le Praetorius Musikpreis 2012 du Land Niedersachsen dans la catégorie d’innovation.

En tant qu’ambassadrice pour Terre des Hommes, Patricia Kopatchinskaja soutient des projets pour des enfants en Moldavie.

Crédit Photo: Marco Borggreve

Via  le site http://patriciakopatchinskaja.com

2 Comments

  1. Kitou
    29 mai 2014

    Que de belles rencontres autour de tes fabrications ! Bravo !

    Répondre
    • luthierduquatuor
      29 mai 2014

      Merci 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire