Diaporama sur la sculpture de la tête

Un petit diaporama pour découvrir comment on sculpte une tête.

Malheureusement je n’ai pas de photos pour montrer comment on sculpte le chevillier et la coulisse alors je montre directement le résultat final, une fois l’instrument fini.

Les différentes parties de la tête :

J’ai oublié de faire un cadre pour le  cul-de-poule : L’arc de cercle qu’on trouve, comme ici, à la fin de la coulisse des têtes d’alto avec épaules et des têtes de violoncelle, s’appelle, en jargon, le cul-de-poule.

9 Comments

  1. Gérard
    26 novembre 2009

    bravo pour ce site très intérressant, j’aurais aimé avoir plus d’explications dans les diaporamas, traçage, outils utilisés …
    j’ai bien apprécié l’animation de Andréa Guaméri mise en illustration du traité de François Denis.
    http://kigiri.free.fr/tdl/page3/files/page3_5.swf

    Répondre
    • Anaïs Gassin
      2 décembre 2009

      Merci.
      Ce serait mieux d’avoir plus d’explications dans les diaporamas effectivement, mais je n’avais pas les photos adéquates.
      J’y reviendrai quand je ferai des articles sur les outils.

      Répondre
  2. flora
    28 novembre 2009

    génial le diaporama ! et le violon à la fin , magnifique !

    Répondre
  3. seb
    4 décembre 2009

    Coucou,
    Superbe ton diaporama sur la création d’un violon^^,
    ça donne vraiment envie de mettre la main à la pâte…

    Bonne continuation et à bientôt !!!

    Répondre
    • Anaïs Gassin
      5 décembre 2009

      Merci 🙂

      En fait il s’agit plutôt d’un mélange de photos de fabrication de têtes d’alto et de violoncelle (les grands frères du violon). La tête vernie est celle d’un alto, modèle frères Amati.

      Répondre
  4. eb
    14 janvier 2010

    la première des choses que je fait, c’est de percer les trous de chevilles quand les cotés de la tête sont encore « au carré »; comme cela pas d’erreur de perpendicularité quand les joues sont faites.

    Répondre
    • Anaïs Gassin
      14 janvier 2010

      Je faisais comme toi à l’école, chez Stephan on perçait juste avant de vernir… Peu importe la méthode tant que ça marche!

      Répondre

Laisser un commentaire